La CEDH suspend l’expulsion d’un imam salafiste pour non respect de ses droits.

A la suite de prêches radicaux et notamment des «actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination, à la haine ou à la violence contre une personne déterminée ou un groupe de personnes», en l’occurrence les femmes, les juifs ou encore les chiites, El Hadi Doudi, imam d'une mosquée de Marseille s'est vu notifier mardi un arrêté d’expulsion par le ministère de l’Intérieur.

La CEDH a alors suspendu l’arrêté d’expulsion sur la base de l’article 39 de son règlement (mesures d’urgence qui ne s’appliquent que lorsqu’il y a un risque imminent de dommage irréparable). La Cour européenne estimerait qu'il y aurait possible «disproportion de la mesure» d'expulsion, «risque de torture» de l’imam en cas de retour dans son pays d’origine, l’Algérie, et «atteinte à sa vie privée et familiale».

source : www.liberation.fr

Qu'en pensez-vous ?

Les droits de l'homme empêche-t-il les Etats de défendre leur intégrité ?

Un imam salafiste prêchant la haine de son pays d'accueil doit-il bénéficier des mêmes droits que des citoyens nationaux ?

Les droits de l'homme seraient-ils finalement le droit pour n'importe quel voyou impénitent à une créance sur la collectivité, c'est à dire sur les honnêtes gens ?

 

The following two tabs change content below.
Le Cercle Droit & Liberté est une organisation dédiée à la liberté, au droit, au débat et à l’échange entre les différents acteurs du monde juridique. Le Cercle refuse toute subvention publique et ne vit que grâce à la générosité de ses adhérents et donateurs.

Commentaires

Contact
X

Send this to a friend