Condamné en décembre à 3 ans de prison pour avoir démembré le cadavre d’un collégien. Il a été remis en liberté vendredi.

Les remises de peines automatiques et rien d'autre

Claude Ducos, le chasseur retraité de Cabidos a été condamné en appel le 16 décembre dernier à 3 ans de prison ferme, pour non dénonciation de crimes, recel de cadavre, atteintes à l'intégrité d'un cadavre et dissimulation de preuves. Il a toujours nié sa participation au meurtre et à la disparition d'Alexandre Junca, en juin 2011. Deux cours d'assises l'ont condamné à cette peine qui peut paraître bien courte compte tenu de la gravité des faits, mais qui est pourtant le maximum prévu par le Code pénal.

Claude Ducos a passé 700 jours en prison dont 16 mois en détention préventive. Il a été condamné à 3 ans, soit 1095 jours. Il a donc bénéficié d'une remise de peine d'un tiers. Il faut savoir que cette remise de peine est automatique, quel que soit la gravité de l'affaire : 3 mois de remise de peine pour la première année de prison, et 2 mois par an pour le reste, plus 7 jours par mois passé derrière les barreaux. Claude Ducos a demandé des remise de peines supplémentaires qui lui ont toutes été refusées par le juge d'application des peines. En revanche, il n'a pas formulé de demande de remise en liberté conditionnelle. Ces demandes sont possibles quand le détenu arrive à mi peine.

(...)

Source : France Bleu

The following two tabs change content below.
Le Cercle Droit & Liberté est une organisation dédiée à la liberté, au droit, au débat et à l’échange entre les différents acteurs du monde juridique. Le Cercle refuse toute subvention publique et ne vit que grâce à la générosité de ses adhérents et donateurs.

Commentaires

Contact
X

Send this to a friend