Panneaux anti-djihadistes : Le Parquet ouvre une enquête pour incitation à la haine raciale

Une enquête a été ouverte après la découverte de sept panneaux de signalisation aux abords de Toulouse, portant l’inscription «djihadistes» barrée d’un trait rouge.

Dans la foulée, la direction départementale de la sécurité publique de la Haute-Garonne a ouvert une enquête a immédiatement été ouverte pour « apologie du terrorisme » mais pourrait même évoluer vers une « incitation à la haine raciale ». L’acte a été revendiqué dès le 22 mars par la branche toulousaine de Génération Identitaire, un mouvement d’extrême droite. Sur leur page Facebook, les membres du groupe ont posté une photo de leur action, accompagnée d’un texte dans lequel on peut lire: «Les djihadistes ne sont pas les bienvenus à Toulouse!».

À travers cette action, le groupe Génération Identitaire souhaite «lancer une alerte» pour demander à Jean-Luc Moudenc, le maire LR de Toulouse, de s’opposer au retour des djihadistes partis combattre en Irak et en Syrie. Depuis plusieurs jours, le mouvement d’extrême droite multiplie les actions pour dénoncer le risque d’attentats que représentent ces individus. Plusieurs membres ont notamment manifesté rue Alsace-Lorraine, l’une des plus fréquentées de la ville, couchés à même le sol sur des litres de faux sang, en scandant: «Toulouse est en danger».

(Photo Génération identitaire)

Source : Le Figaro Valeurs Actuelles

Réflexion : 

Qu'en pensez-vous ? 

Pensez-vous que l'incitation à la haine est caractérisée par ces panneaux ? 

La dénonciation du djihadisme est-elle une forme d'incitation à la haine ? 

L'infraction pénale d'incitation à la haine raciale créée par la Loi Pleven de 1972 est-elle contraire au principe de liberté d'expression ?

"L'incitation à la haine raciale" est-elle pas une notion vague qui donne un trop large pouvoir d'appréciation souveraine au juge du fond ?

Le juge pénal doit-il statuer du péché ou seulement du crime ?

Le délit d'opinion doit-il être sanctionné pénalement ?

Débattez !

The following two tabs change content below.
Le Cercle Droit & Liberté est une organisation dédiée à la liberté, au droit, au débat et à l’échange entre les différents acteurs du monde juridique. Le Cercle refuse toute subvention publique et ne vit que grâce à la générosité de ses adhérents et donateurs.

Commentaires

Contact
X

Send this to a friend