Relaxée par le tribunal après avoir exhibé son sexe devant la Joconde au Louvre

L'artiste était poursuivie pour s'être assise cuisses écartées et sexe apparent sous «La Joconde» et devant les touristes.

Le 24 septembre, l’artiste franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, s’inspirant d’une célèbre photo de Valie Export, s’installe devant la Joconde, les jambes écartées dévoilant son sexe. Accusée d’exhibition sexuelle par le Louvre, elle a été relaxée par le tribunal correctionnel de Paris ce mercredi 18 octobre, mais condamnée à 35 heures de travail d’intérêt général pour avoir mordu la veste d’un des gardiens des musées du Louvre lorsqu’ils l’ont évacuée.

Revisitant des chefs d’œuvre, notamment « l’Origine du monde » de Gustave Courbet et « l’Olympia » d’Edouard Manet au musée d’Orsay en 2014 et 2016, elle revendique ses actions comme de véritables projets artistiques, voulant surtout « interroger la place des femmes dans l’histoire de l’art » et les rapports hommes / femmes.

L’artiste n’avait pas l’intention de commettre une exhibition sexuelle.

Le parquet requiert huit mois de prison avec sursis. Pour autant, le tribunal prend le parti de la jeune femme en adoptant le point de vue de « l’acte militant et artistique ». Les magistrats estiment qu’il n’y a pas eu véritablement de parties à caractère sexuel dévoilées, les organes génitaux cachés par les poils pubiens, n’étant pas accessibles à la vue du public. Ils ont également estimé que l’artiste n’avait pas l’intention de commettre une exhibition sexuelle.

Source : La Dépêche

Réfléxion

Le fondement de l’infraction sexuelle (= exhibition) est-il justifié ?

L’exhibition sexuelle doit-elle être une limite à l’art ?

L’art peut-il tout justifier ? 

Peut-on y voir une atteinte aux bonnes moeurs ou a la décence commune puisqu'il s'agit d'un lieu public fréquenté par des enfants ?

Existe-t-il une sorte d'immunité implicite des artistes devant la justice ? 

Y voyez-vous un parallèle avec les Femens qui utilisent leurs corps pour appuyer leurs actions et revendications ?

Donnez votre avis ! 

The following two tabs change content below.
Le Cercle Droit & Liberté est une organisation dédiée à la liberté, au droit, au débat et à l’échange entre les différents acteurs du monde juridique. Le Cercle refuse toute subvention publique et ne vit que grâce à la générosité de ses adhérents et donateurs.

Commentaires

Contact
X

Send this to a friend