Terrorisme : La France prolonge les contrôles aux frontières

Pour la 5ème fois depuis maintenant près de trois ans, la France prolonge à nouveau le contrôle aux frontières françaises instauré à la suite des attentats parisiens du 13 novembre 2015.

La France n'est pas le seul Etat européen à procéder de la sorte si bien que cinq autres de ses homologues (l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, la Suède et la Norvège) se sont également prévalus des articles 23 et suivants du code frontières Schengen prévoyant une "réintroduction temporaire du contrôle aux frontières intérieure". Ce retour récurrent et prolongé des frontières au sein même du territoire européen, sans aller jusqu'à remettre l'existence de l'espace Schengen lui-même en question, traduit son inaptitude à faire face à la crise sans précédent traversée actuellement par le vieux continent. Des débats tendant à réformer les accords Schengen afin d'y insérer une procédure plus souple pour les rétablissements temporaires de contrôles ainsi que des périodes plus longues que le plafond actuel, fixé à 6 mois, sont aujourd'hui en cours.

Ce système a été instauré afin de lutter contre les va et vient de terroristes souvent membres de réseaux implantés dans différents pays européens tels que l'Allemagne et la Belgique ou grace aux flux de migrants venant de la Méditerranée.

Par ailleurs, le Conseil d'Etat a validé sa légalité par un arrêt du 28 décembre 2017 et  les autorités françaises ont assuré que ces contrôles seront effectués "dans le respect du principe de proportionnalité".

Enfin, la dernière loi antiterroriste en date élargit les possibilité possibilités de contrôles d'identité à proximité des frontières.

Toutefois, certaines associations telles que la ligue des droits de l'homme (LDH) conteste vivement l'efficacité du système. Le dispositif ne serait "pas infaillible" selon son président, Malik Salemkour.

Réflexion : 

Qu'en pensez-vous ? 

Faut-il restaurer un contrôle aux frontières pour lutter contre le terrorisme ? 

L'absence de contrôle aux frontière est-elle un handicap dans la lutte contre le terrorisme ? 

Est-ce une atteinte proportionnée à la liberté de circulation ? 

The following two tabs change content below.
Le Cercle Droit & Liberté est une organisation dédiée à la liberté, au droit, au débat et à l’échange entre les différents acteurs du monde juridique. Le Cercle refuse toute subvention publique et ne vit que grâce à la générosité de ses adhérents et donateurs.

Commentaires

Contact
X

Send this to a friend