novembre, 2021

202124nov19:30Sous-marins français : la diplomatie française torpillée ?12 Place du Panthéon, 75005 Paris

Plus

Détails de l'évènement

Inscription obligatoire: ici.

La rupture inédite et brutale du contrat du siècle conclu avec Naval Group (12 sous-marins de classe Attack pour 50 milliards de dollars) par l’Australie le 16 septembre dernier a ébranlé la diplomatie française, dupée naïvement par les agissements, en sous-main, des Etats-Unis et du Royaume-Uni. 

Selon les mots mêmes du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, les Français ont été victimes d’un « mensonge, d’une duplicité, d’une rupture majeure de confiance ». 

Face à la menace chinoise grandissante, l’Australie a ainsi préféré les anglo-saxons et signé, quelques heures après la rupture avec la France, le pacte « Ankus » avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni pour « assurer la paix et la stabilité dans la région Indo-Pacifique sur le long terme ». 

Ce nouveau partenariat diplomatique a cristallisé les relations juridico-diplomatiques à l’échelle internationale et interroge sur la capacité de la France à continuer à peser sur la scène mondiale. 

Les considérations géostratégiques et géopolitiques sont-elles au-dessus du droit ? Un cocontractant personne privée peut-il se protéger efficacement contre l’arbitraire de l’Etat ? Quel avenir pour les relations diplomatiques entre la France, l’Australie, la Chine, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ? 

Pour nous éclairer sur ces points, le Cercle Droit & Liberté reçoit deux spécialistes de ces questions : Me Jean-Claude Beaujour et le Général de Woillemont pour une table ronde qui aura lieu à Paris le mercredi 24 novembre prochain à 19h30 (le lieu de l’événement sera confirmé sous peu)

Qui sont-ils ?

Vice-Président du Cercle France-Amériques et administrateur de l’Inter Pacific Bar Association (organisation d’avocats d’affaires en Asie-Pacifique), M. Jean-Claude Beaujour est avocat au barreau de Paris et spécialisé dans le contentieux commercial international. Il s’occupe principalement du règlement de litiges complexes. 

Après s’être formé auprès de grandes universités (University College of London, Harvard), il a enseigné pendant 7 ans au sein de l’Ecole Nationale de l’Administration. 

Il est également membre de la chambre de commerce et de l’industrie française au Japon.

Xavier De Woillemont est général et ancien Chef d’état-major.

A l’issue de sa formation à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, il choisit l’infanterie de marine . Dès le commencement de sa carrière militaire, il intervient dans de nombreuses opérations extérieures au Tchad, en Nouvelle-Calédonie, à Sarajevo…

Xavier De Woillemont gravit rapidement les échelons militaires. Promu Général en 2010, il devient Chef d’état-major de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) et représente la France auprès de l’ONU dans le commandement des opérations militaires de surveillance et d’interposition au sud du Liban.

Il élabore les différentes stratégies militaires en qualité de Chef d’état-major de l’EMA (État-Major des Armées) et devient commandant de l’opération Barkhane au Sahel entre 2016 et 2018. En 2018, il devient Secrétaire Général Adjoint de la Défense et de la Sécurité Nationale.  

 

*Informations pratiques : La conférence aura lieu mercredi 24 novembre 2021 à 19h30, à Paris, dans la salle des fêtes du Centre Panthéon de l’Université Paris II Panthéon Assas, 12 Place du Panthéon, 

Inscription obligatoire en remplissant un formulaire, accessible en cliquant ici.

Heure

(Mercredi) 19:30

Lieu

Université Paris II Panthéon Assas

12 Place du Panthéon, 75005 Paris

Contact
X

Send this to a friend